La Fête du Travail en Amérique du Nord

C’est quand?

Aux Etats-Unis et au Canada, on célèbre la Fête du Travail le premier lundi de septembre alors que dans la majorité des autres pays qui la célèbrent, ça tombe le 1er mai.

En fait, le 1er mai, c’est la Journée Internationale des Travailleurs donc il semblerait logique que la Fête du Travail soit identique. C’est le cas dans beaucoup de pays dont la France. Alors pourquoi cette différence en Amérique du Nord?

Les origines de la Fête des Travailleurs

Ça paraît encore plus paradoxal *(*liste de vocabulaire après l’article) quand on s’intéresse à la naissance de cette fête. En effet, elle a été créée suite à des évènements qui se sont produits aux Etats-Unis au 19è siècle. Des mouvements ouvriers (principalement anarchistes) revendiquaient la réduction de la durée légale du travail à 8h par jour. La date du 1er mai était particulièrement significative car elle représentait la fin de l’année fiscale des entreprises et le moment où les contrats des ouvriers étaient renégociés.

En 1886, la grève générale du 1er mai s’est prolongée par des manifestations à Chicago et a donné lieu à des répressions policières violentes qui ont fait plusieurs victimes parmi les ouvriers.

Pour commémorer ce drame, l’Internationale Socialiste a décidé quelques années plus tard d’adopter la date du 1er mai pour symboliser la Fête des Travailleurs et elle a appelé à organiser ce jour-là des manifestations partout dans le monde pour les droits des travailleurs.

En France, le 1er mai est un jour férié et les manifestations menées par des syndicats de gauche (socialistes, communistes) sont une tradition. Depuis quelques dizaines d’années, des groupes d’extrême-droite emmenés par l’ex-Front National (maintenant Rassemblement National) organisent également des manifestations ce même jour.

Pourquoi la Fête du Travail n’est-elle pas le 1er mai en Amérique du Nord?

Tout simplement parce que les gouvernements de l’époque ne voulaient pas associer un jour férié avec une idéologie jugée trop radicale qui mettait en avant les revendications des ouvriers. Le socialisme n’a jamais été très populaire sur le continent nord-américain.

Le 1er mai est bien reconnu comme la Fête des Travailleurs ici aussi mais ce n’est pas un jour férié. Il a été décidé que le premier lundi de septembre serait le jour de “la Fête du Travail”, un jour où les familles peuvent se rassembler et profiter d’un dernier congé avant la rentrée scolaire. Au Canada, c’est un peu le symbole de la fin de l’été et on en profite pour aller camper, faire des barbecues et des sorties dans la nature.

Cette journée a donc perdu toute connotation politique et il s’agit maintenant d’un jour chômé comme un autre.

Pour être honnête, en France la majorité des gens ne considèrent le 1er mai que comme une occasion supplémentaire de ne pas travailler. Cependant les manifestations servent à rappeler à tout le monde les grands combats historiques pour les droits des travailleurs et à faire réfléchir aux dangers actuels qui pourraient les menacer.

Selon moi, ce choix de dates différent est révélateur des différences idéologiques profondes entre les Etats-Unis et le Canada d’un côté et l’Europe de l’autre (le 1er mai est férié dans la grande majorité des pays de l’Union Européenne).

Vocabulaire

paradoxal.e: (fr) illogique / (eng.) counter-intuitive
revendiquer: (fr) demander, réclamer ce à quoi on pense avoir droit / (eng) to demand something you think you’re entitled to
significatif, significative: (fr) important / (eng) significant
une grève: (fr) quand les employés arrêtent de travailler / (eng) a strike
se prolonger: (fr) continuer plus longtemps / (eng) to continue, to linger
une manifestation: (fr) quand les gens défilent dans la rue de manière organisée pour exprimer une opinion / (eng) a protest, a demonstration
une répression (verbe: réprimer quelque chose): (fr) quand les forces de police ou l’armée commettent des violences contre des groupes de manifestants pour les empêcher de s’exprimer / (eng) a crackdown, suppression
commémorer (quelque chose): (fr) célébrer un évènement triste pour ne pas oublier (en français, on utilise “célébrer” seulement pour des choses heureuses) / to commemorate
un jour férié: (fr) un jour national ou régional où les gens ne travaillent pas (sauf exceptions), où les écoles et les services publics sont fermés / (eng) bank or stat holiday
mettre en avant: (fr) souligner, marquer comme important / (eng) to highlight, to feature
un congé: (fr) un jour où on ne travaille pas / (eng) a day off
chômé: (fr) où on ne travaille pas / (eng) with no work/closed
le chômage: (fr) une période sans emploi, pendant laquelle une personne n’est pas employée par une entreprise / (eng) unemployment
rappeler (quelque chose à quelqu’un): (fr) remettre en mémoire / (eng) to remind (someone of something)
se rappeler (de quelque chose): (fr) se souvenir, retrouver la mémoire de quelque chose / (eng) to remember
être révélateur: (fr) quelque chose qui met en avant, qui souligne / (eng) to highlight

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *