Tu sais que tu commences à prendre tes marques au Canada quand…

– … tu regardes les prix des auberges de jeunesse à Paris et tu dis à voix haute: “22 dollars, ça va, c’est pas cher! ….. euh non, Euros, pas dollars… 22 EUROS!” et que tu refais la même chose 3 minutes plus tard. J’ai bien dû mettre 2 mois, comme tout le monde, à réussir à parler en dollars et plus en euros et maintenant c’est au retour en France que c’est compliqué.

– … en rangeant des papiers tu tombes par hasard sur une feuille A4, tu trouves le format bizarre et pendant 3 secondes tu crois que c’est du “Legal” parce qu’elle a l’air vachement longue et élancée [le A4 c’est 21 x 29,7 cm alors que le “Letter” qu’on utilise tous les jours c’est 8.5 x 11 inches, soit 21,6 x 27,9 cm et le “Legal” c’est 8.5 x 14 inches, soit 21,6 x 35,6 cm]

formats-papier.jpg

– … tu es “bilingue” système métrique/système impérial et tu parles couramment en inches, feet et ounces (oz)… ou presque… Je ne sais pas si j’y arriverai un jour d’ailleurs! Sachant que 12 inches = 1 foot, faut être super doué en calcul mental et je ne m’aventure même pas sur le terrain des ounces qui s’ajoutent pour former un gallon équivalent à 4.55L ou à 3.78L selon qu’on est au Canada ou aux US! Ca ne devrait pas être un problème vu que le Canada est censé avoir adopté le système métrique dans les années 1970 mais ça c’est comme le bilinguisme à Vancouver, ça relève presque de la légende urbaine! Le seul point sur lequel tout le monde utilise le système métrique, c’est la vitesse, ici on parle en km/h (ce qui crée de la confusion quand on passe la frontière US et qu’on se retrouve avec des panneaux en miles/h mais les tableaux de bord des voitures ont le double affichage donc on s’y fait)

– … quand tu connais tous les codes ASCII pour faire les accents sur un clavier QWERTY et qu’à force de le faire à longueur de journée au boulot tu tapes “ALT130” pour faire un “é” sur ton clavier AZERTY à la maison.

– … et enfin l’étagère du bas de ton frigo ressemble à ça:

photo-copie-1.jpg

4L de lait, 500g de parmesan et 2kg de beurre de cahouètes (100% cahouètes bios!)

Et je ne vous parle pas du congélateur… 😉

Bon, les 4L de lait, on en achète rarement. Pour le reste, après quelques mois “à l’européenne”, on a fini par se rendre compte qu’il était quand même beaucoup plus économique d’acheter des formats familiaux  pour les articles non rapidement périssables (ou ceux qu’on peut congeler).

Ca s’explique aussi par le fait qu’on a dû mettre au point toute une stratégie pour faire les courses…

Le défi: manger bien (bon) pour pas trop cher, ce qui éliminait d’emblée les jolis stands de Granville Island Market, bien achalandés en produits européens hors de prix. Comme nous n’avons plus de voiture, nous avons du coup tendance à faire une ou deux “virées” dans le mois avec les sacs de voyage à Costco (royaume de l’achat en gros à pas cher: on a rapporté de notre première visite du dentifrice, du gel douche et du shampooing pour 2 ans! maintenant on y va surtout pour la viande de boeuf et de porc), une ou deux autres à Santa Barbara (l’épicerie, pas la ville à l’univers impitoyable) pour la charcuterie et l’emmental (qui s’apelle “Canadian Swiss”, il y a bien du “Swiss” importé de Suisse mais c’est trop cher alors on fait travailler les producteurs locaux) et le “Real Canadian Superstore” (parce qu’il y a un “Fake Canadian Superstore”???), sorte de Wal-Mart canadien, pour 3 ou 4 autres produits quand on se trouve dans le coin ou qu’on peut y aller avec des amis qui ont une voiture. Pour les achats quotidiens, on essaie au maximum d’aller dans les petites épiceries bios et locales ou au marché hebdomadaire pour manger sain et local!

A Vancouver, pour bien manger, mieux vaut faire sa cuisine soi-même ou aller au resto…

 

Et plein d’autres petites choses qui feront peut-être l’objet d’un autre article… Ahlàlà, c’est pas toujours facile la vie d’expat mais on s’en sort pas mal 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *